15 min.

Accueillir un nouveau chat à la maison

Un nouveau compagnon félin s’ajoutera prochainement à votre famille qui compte déjà un ou plusieurs chats? Sachez que différentes stratégies peuvent être mises en place pour favoriser l’harmonie dans votre demeure.

Un ami pour votre chat?

D’abord, vous devez savoir que le chat est de prime abord un animal plutôt solitaire. Il peut toutefois vivre en groupe si la quantité de ressources suffit à combler les besoins de chacun des membres. Il y a donc de fortes chances que l’arrivée d’un congénère dans un environnement donné perturbe de façon importante la routine du ou des chats qui s’y trouvent et qu’elle soit pour eux une grande source de stress. L’importance de la perturbation dépend du caractère et du vécu des chats. La rencontre des chats doit donc se dérouler doucement et dans le plaisir. Ainsi, vous mettez toutes les chances de votre côté pour qu’ils s’entendent ou, du moins, pour qu’ils se tolèrent mutuellement.

Le moment des présentations

Que diriez-vous si on vous imposait pour le reste de votre vie un colocataire que vous n’avez jamais rencontré? S’il se présentait un soir sans crier gare et se mettait à utiliser vos effets personnels? Déplaisant, n’est-ce pas? C’est la même chose pour les chats. Bien entendu, les personnalités diffèrent et certains chats arrivent à bien s’entendre et peuvent même aimer être en compagnie d’un autre chat. Mais l’inverse existe aussi. Certains chats ne dormiront jamais côte à côte et ne joueront jamais ensemble. Si c’est le cas, il est important qu’ils arrivent au moins à se tolérer, car ils partagent le même environnement.

Pour y parvenir, il faut mettre graduellement les chats en présence l’un de l’autre. Commencez par isoler le nouveau venu dans une pièce avec ses effets personnels. Au fil des jours, le nouveau chat sera de plus en plus à l’aise dans sa pièce et le chat déjà présent dans la maison pourra sentir son odeur sous la porte. Quand les deux chats se seront habitués à la nouvelle situation et ne montreront plus de signes de stress, vous pourrez passer à l’étape des brèves présentations. Pour commencer, utilisez la porte comme barrière pour éviter qu’ils se touchent ou arrivent nez à nez. N’oubliez jamais que ces séances doivent être agréables pour tous les chats et qu’elles doivent respecter leur seuil de tolérance. Les chats doivent rester à une distance raisonnable l’un de l’autre. Offrez-leur un petit festin pendant les séances d’apprivoisement. Ainsi, au fil des jours ou des semaines, vous pourrez rapprocher graduellement leurs bols et, éventuellement, ouvrir la porte qui les sépare pour les laisser se sentir. En procédant de cette façon, les chats seront beaucoup moins stressés et associeront la présence de l’autre félin à quelque chose d’agréable (un petit festin).

Adapter la maison

Les chats peuvent cohabiter si les ressources sont suffisantes pour combler les besoins de chacun d’entre eux. Pour un chat, une ressource est quelque chose qu’il utilise ou qui lui rapporte du plaisir. Par exemple, se coucher sur les jambes de Madame quand elle est assise dans le salon, recevoir les caresses de Monsieur quand il travaille à son bureau, grimper sur l’étagère près de la fenêtre pour profiter de la vue imprenable sur les oiseaux dans l’arbre, les litières, la nourriture... Toutes ces ressources doivent être partagées si plusieurs individus cohabitent dans un même environnement. Qui utilisera quelle ressource à quel moment? La déduction est simple : plus il y a de chats dans une maison, plus les ressources doivent être nombreuses. Si vous respectez cette règle, vous réduirez le nombre de situations conflictuelles entre les chats.

Arbres à chats, tablettes en hauteur, accès aux fenêtres et bacs à litière (idéalement un de plus que le nombre de chats) devraient tous être disposés dans des pièces différentes et être présents en abondance dans les maisons où vivent plusieurs chats. Ainsi, plutôt que de se disputer une ressource, les chats pourront en choisir une autre.

Favoriser la bonne entente au quotidien

Ce n’est pas seulement au moment des présentations que les chats doivent passer de bons moments en compagnie l’un de l’autre. Vous pouvez leur rappeler régulièrement que leurs congénères sont agréables.

Faites en sorte que les chats passent des moments plaisants ensemble. Par exemple, les repas peuvent être servis côte à côte dans des bols interactifs et des séances de jeu avec bâtons de style canne à pêche peuvent être offertes simultanément pour que chacun dépense son énergie.

Bref, il n’y a pas de méthode infaillible pour assurer la cohabitation harmonieuse entre chats, car de nombreux facteurs entrent en ligne de compte : le tempérament, les expériences de vie, l’environnement, l’introduction, etc. Heureusement, les adoptants de chats peuvent mettre en place certaines stratégies pour favoriser la saine cohabitation des congénères. Dans certains cas, les conseils personnalisés d’un intervenant en comportement félin ou l’évaluation d’un vétérinaire peuvent être nécessaires.

16-12-2019