15 min.

En finir avec le vaporisateur d'eau!

Si les chats agissaient comme nos jeunes et voulaient se costumer pour faire peur aux autres à l’Halloween, ils ne se déguiseraient pas en monstres, mais bien en vaporisateur d’eau ou en aspirateur. Le vaporisateur d’eau est devenu l’arme la plus utilisée par les propriétaires pour corriger un comportement. Plusieurs livres le recommandent et c’est le premier conseil que vous trouverez en consultant « Dr Google ». Pourtant, c’est probablement l’outil le plus inefficace pour parvenir à vos fins quand le comportement de votre chat vous exaspère.

Le chat a-t-il vraiment peur du vaporisateur?

Dans la tête des gens, le vaporisateur d’eau est une façon d’augmenter l’intensité de la punition de façon parfaitement acceptable lorsque la réprimande verbale échoue, car il ne fait pas mal au chat. Le problème, c’est que les théories de l’apprentissage ont fortement évolué depuis la dernière décennie et cette méthode, issue d’anciennes façons de dresser un animal, principalement les chiens, est maintenant dépassée. Les chats sont beaucoup moins résilients à la punition que les chiens et ne s’y conforment pas aussi facilement. La réaction du chat à l’égard de la punition est simple : « Tu es désagréable et si tu l’es trop souvent, je vais t’éviter ou devenir agressif ».

Comme nous ne punissons pas nous-mêmes l’animal physiquement, nous pensons que le chat ne fait pas la relation entre nous et le vaporisateur d’eau. Eh bien si c’est ce que vous croyez, détrompez-vous! Le chat ne s’est jamais fait poursuivre par le vaporisateur d’eau en votre absence, et il comprend parfaitement que c’est vous qui le punissez. À ses yeux, vous devenez donc désagréable. De toute façon, cette punition est inefficace avec le chat. On croit à tort qu’elle fonctionne parce que, sur le coup, l’animal cesse son comportement. Mais votre chat répète-t-il son comportement indésirable plus tard? Si la réponse est oui, force est d’admettre qu’il n’a pas compris.

Est-ce que la punition fonctionne vraiment?

Pourquoi ne comprend-il pas? La punition a le désavantage de manquer de précision. Pour qu’un chat fasse le lien entre une punition et ce qu’il a fait, la punition doit être infligée dans le quart de seconde qui suit le comportement fautif. Le chat vit dans le moment présent. Si vous le punissez quatre secondes plus tard, alors qu’il est en train de se laver, vous lui donnerez l’impression qu’il est puni parce qu’il se lave. Non seulement il ne comprendra pas pourquoi il est puni, il deviendra aussi de plus en plus stressé, car il croira être puni pour quelque chose de différent à chaque fois. Et de cette confusion anxiogène découlent souvent d’autres problèmes de comportement.

Ce n’est pas tout. Pour que le chat comprenne que c’est ce comportement précis qu’il doit cesser, il faudrait que la punition soit appliquée chaque fois que le comportement survient. Or, il nous est impossible de corriger un chat quand nous ne sommes pas là. Comment voulez-vous que votre chat comprenne qu’il ne doit pas monter sur la table si vous le punissez parfois, au gré du moment, mais pas quand vous n’êtes pas là, ni quand vous ne le voyez pas, ni quand vous êtes trop bien installé dans votre sofa? La seule chose qu’il comprendra, c’est qu’il a intérêt à ne pas monter sur la table quand vous et le vaporisateur d’eau êtes dans les parages. C’est tout.

Les plus ambitieux d’entre vous concluront que, s’ils arrivent à punir leur chat dans le quart de seconde qui suit le comportement fautif chaque fois que ce comportement survient, ils arriveront à le corriger. Eh bien non! Il existe d’autres conditions à respecter et toutes doivent être réunies pour qu’une punition soit parfaitement comprise par un chat. Vous comprenez donc pourquoi la punition, qu’elle soit infligée par un vaporisateur d’eau, de façon verbale ou physique, est une stratégie très inefficace. Elle équivaut à exprimer tout ce que vous ne voulez pas, sans formuler clairement au chat ce que vous voulez. C’est comme si vous preniez un taxi sans donner d’adresse au chauffeur et qu’une fois arrivé, vous le réprimandiez de ne pas vous avoir mené à la bonne adresse. Même si vous reprenez encore et encore le même taxi en réprimandant chaque fois le chauffeur, vous n’obtiendrez jamais le résultat recherché. Vous pourriez passer votre vie dans ce taxi tout comme vous pourriez passer votre vie à punir votre chat.

Et si on essayait de le récompenser…

Depuis qu’on a découvert les méthodes d’apprentissage par le renforcement positif, on s’est aperçu qu’il est possible d’éduquer un animal (toutes espèces confondues) sans le punir. Le renforcement positif est donc la solution parfaite pour le chat. En trouvant une solution de rechange acceptable pour vous (comme mettre un arbre à chat plus haut que la table) ou en montrant au chat quel comportement vous aimeriez qu’il adopte au lieu de punir celui qui vous dérange (comme récompenser votre chat lorsqu’il reste par terre), votre chat comprendra plus rapidement.

16-12-2019