15 min.

Y a-t-il un lien entre la couleur de votre chat et sa personnalité?

Saviez-vous que 50 % des 189 personnes interrogées dans une étude menée aux États-Unis croient que la couleur d’un chat détermine en partie son comportement? Auriez-vous fait partie de ce groupe si vous aviez été consulté? Si oui, votre perception du comportement selon chaque couleur de chat correspond peut-être à ce que ces gens ont répondu :

  • Chat bicolore : amical, affectueux
  • Chat roux : amical, affectueux, paresseux
  • Chat tricolore : indépendant, intolérant
  • Chat blanc : indépendant, calme, réservé, peu actif, amical
  • Chat noir : aucun comportement particulier

Une perception qui varie selon les cultures

Cependant, une autre étude menée auprès de propriétaires britanniques a donné des résultats complètement différents. Les réponses étaient même contradictoires pour deux de ces couleurs. En Angleterre, ce sont les chats bicolores qui seraient indépendants et intolérants, non les tricolores. Les tricolores, eux, seraient plutôt des chats affectueux, actifs et amicaux.

Seuls les chats roux ont obtenu des résultats identiques de la part des Américains et des Britanniques. Alors, comment expliquer ces différences? N’y aurait-il pas un moyen plus juste d’évaluer le comportement d’un chat par rapport à sa couleur qu’en se basant sur l’avis du propriétaire qui, avouons-le, peut être largement influencé par différents facteurs? Par exemple, serait-il possible que l’unique couleur qui fasse l’unanimité entre les Américains et les Britanniques (le roux) soit liée au fait que Garfield, chat mondialement connu, est roux?

Le mythe du chat noir : superstitions, croyances et histoire

Durant l’Égypte antique, le chat était vénéré des Égyptiens et sa réputation est demeurée positive pendant plusieurs siècles. L’estime pour minou a commencé à diminuer progressivement au début de notre ère avec l’interdiction du culte païen et le chat est devenu l’incarnation du mal au Moyen Âge, pendant la chasse aux sorcières. Certes, l’image du chat a repris du poil de la bête depuis, mais l’un des principaux symboles de l’Halloween n’est-il pas encore aujourd’hui la sorcière et son chat noir? Difficile de se départir de ces superstitions!

Nous retrouvons proportionnellement plus de chats noirs dans les refuges. Et ces mal-aimés y demeurent plus longtemps que leurs confrères aux pelages colorés. Bien qu’il soit souvent associé à la malchance, le chat noir est perçu par certaines cultures comme un gage de bonheur et de prospérité. Si certains le craignent toujours, d’autres l’adorent. Une chose est sûre, il ne laisse personne indifférent!

Les faits prouvés par la science

Nous pourrions nous tourner vers la science pour vérifier s’il est logique que le comportement du chat soit lié à sa couleur. Nous savons que si un gène est lié à un autre gène sur un même chromosome, ces deux gènes seront souvent transmis de génération en génération. C’est ce qui explique pourquoi la majorité des chats blancs aux yeux bleus sont sourds. Le gène responsable de la couleur blanc pur se développe sur le même chromosome ou très près du chromosome du gène responsable de la couleur des yeux et du développement de l’oreille. Si nous pouvions confirmer qu’il existe bien un chromosome sur lequel un gène responsable de la couleur se lie à un gène responsable du développement du cerveau, nous pourrions peut-être affirmer qu’il y a un lien entre la couleur et le comportement. Certains scientifiques ont proposé que de tels liens existent, mais très peu de preuves ont pu être apportées à ce jour.

Il est possible de faire un lien entre la couleur et le comportement chez les chats de race, où on a pu mesurer des comportements similaires entre chats de même couleur. Cependant, ceci s’explique par le fait que le bassin génétique des chats d’une même race est relativement limité. Donc, ce n’est probablement pas la couleur qui est en jeu, mais bien le fait que ces chats viennent d’une même lignée.

Encore aujourd’hui, la science ne nous permet pas d’établir de liens clairs entre la couleur d’un chat et sa personnalité. Ce sont plutôt la télévision, les personnages de bandes dessinées et les films qui viennent influencer notre vision du comportement des chats selon leur couleur. Est-ce une coïncidence que les chats blancs soient perçus comme indépendants, calmes, réservés et peu actifs et que les chats blancs des films de Disney démontrent le même genre de personnalité? Et que les chats bicolores soient qualifiés d’amicaux, tout comme l’est Félix, le chat du dessin animé de notre enfance?

Ce qu’il faut en retenir? Vous devriez choisir votre chat selon sa personnalité et non en fonction de sa couleur.

17-12-2019