15 min.

Les chats voient-ils des fantômes?

Votre chat est paisiblement couché près de la fenêtre quand soudain, sans aucun avertissement, il se lève et commence à regarder le plafond, comme si un oiseau venait d’entrer par la fenêtre. Pourtant, vous avez beau regarder, il n’y a rien qui vole dans votre salon.

Et voilà que minou s’arrête brusquement et fixe le mur devant lui pendant plusieurs minutes, comme si quelqu’un y projetait son film favori (le Roi Lion, bien entendu). Encore une fois, vous scrutez le mur à la recherche d’indices, mais en vain. Vous ne voyez rien qui pourrait expliquer son intérêt soudain pour le mur.

Plusieurs affirment que les sens aiguisés des chats leur permettent de voir des fantômes ou des esprits. Mais avant de déclarer noir sur blanc que minou peut voir Casper, tentons d’examiner comment fonctionnent ses sens et d’expliquer ce comportement de façon, disons, moins vaporeuse.

La vue du chat

Quand un chat regarde dans tous les sens, nous pensons qu’il cherche quelque chose du regard. Et c’est peut-être le cas. Minou pourrait avoir vu un reflet furtif ou une mouche tournoyer près de lui. Cependant, il faut savoir que, bien que le chat profite d’une excellente vision de nuit, sa vision de jour est beaucoup moins bonne que la nôtre.

En effet, il ne voit qu’en deux couleurs, alors que nous voyons en trois couleurs. Il a d’ailleurs sacrifié cette troisième couleur pour pouvoir voir la nuit. Le chat voit donc le monde uniquement dans des teintes de bleu et de jaune. De plus, il ne peut voir clairement ce qui se trouve très près de lui, soit à une distance de moins de cinq centimètres, ni très loin, soit à plus de huit mètres de son nez.

Le chat est un excellent prédateur. Sa vue est très nette au centre de son champ de vision, ce qui lui permet de fixer ses proies, mais elle est floue en périphérie. Or, quand il suit une proie, le chat ne se fie jamais uniquement à sa vue. Il recourt aussi à deux autres sens qui, eux, sont beaucoup plus aiguisés que les nôtres : l’ouïe et l’odorat.

L’ouïe du chat

Notre perception de l’environnement est très différente de celle de notre chat. Saviez-vous qu’il peut entendre des fréquences quatre à cinq fois plus élevées que ce que nous sommes en mesure d’entendre? Il lui est donc possible de percevoir la gamme des ultrasons qui, pour nous, est inaudible à cause de sa trop haute fréquence.

Donc, quand votre chat semble suivre frénétiquement du regard quelque chose d’invisible qui va dans tous les sens, il n’est peut-être pas en train d’essayer de voir ce quelque chose. Il essaie peut-être de trouver la provenance d’un bruit. Il pourrait s’agir d’une chauve-souris qui vole à l’extérieur en émettant des ultrasons pour se diriger. Si minou agit souvent ainsi en début de saison estivale, vous savez maintenant pourquoi!

Le chat peut entendre une souris qui se promène dans le gazon à plus de dix mètres de lui. Nous ne parlons pas ici d’une souris avec des souliers à claquettes qui s’élance sur un plancher de bois franc. Pensez-y un instant. Pourriez-vous entendre une souris se trémousser dans le gazon à dix mètres de vous? Bien sûr que non. Votre chat a une ouïe de superhéros, qui lui permet d’entendre des fréquences de son totalement hors de notre portée. Quand minou fixe le mur de votre salon, c’est peut-être parce qu’il entend un écureuil qui se promène sur le toit, un autre chat sous la fenêtre ou un voisin qui joue d’un instrument de musique dans son sous-sol. Avec une ouïe aussi puissante, tout est possible!

Si cette explication ne suffit pas à vous convaincre, ce qui suit y arrivera. Oui, le chat a une excellente acuité auditive, et ses oreilles sont spécifiquement faites pour déterminer la provenance d’un son. L’homme repère la source d’un son avec une marge d’erreur d’environ 20 degrés. La marge d’erreur du chat, elle, n’est que de 5 degrés. De plus, il peut aussi repérer avec précision la provenance d’un bruit sur le plan vertical (hauteur), ce que nous sommes incapables de faire.

C’est donc en bougeant sa tête et ses oreilles (comme il le fait quand il semble chercher des fantômes) qu’il arrive à déterminer la provenance exacte d’un son. Tout cela lui est possible grâce à la mobilité et la grosseur de ses oreilles, qui agissent comme ces coupoles souvent utilisées dans les films d’espionnage pour écouter un complot à distance. S’ils pouvaient parler, les chats feraient d’excellents agents secrets. Imaginez tout ce qu’ils pourraient vous apprendre sur vos voisins et vos ados!

17-12-2019