15 min.

2 astuces infaillibles pour en finir avec la peur des visiteurs

Vos amis ne vous croient pas quand vous leur dites que vous avez un chat? Si votre chat décidait de sortir de sa cachette quand vous avez de la visite, les gens présents seraient tellement étonnés qu’ils s’exclameraient « Ooooh, un minou, ça fait longtemps que tu l’as? » en dévisageant votre chat qui, terrorisé par toute cette attention curieuse et ces regards interrogateurs, déciderait de ne plus jamais sortir de sa cachette quand vous recevez ce genre d’hurluberlus?

Comment faire pour que votre chat cesse d’avoir peur des visiteurs? Il faut d’abord déterminer si la peur de votre chat est vraiment problématique. Elle l’est si votre chat semble très anxieux et reste caché sous le lit toute la soirée. Cette réaction signifie que la présence d’inconnus dans la maison est trop perturbante pour lui et que malgré sa cachette, il n’arrive pas à gérer son stress. Si votre chat présente des signes de stress non négligeables (pupilles dilatées, position recroquevillée, ne mange pas, n’arrive pas à dormir, etc.) malgré le fait qu’il soit caché et isolé des visiteurs, il pourrait être pertinent de consulter un vétérinaire pour évaluer son niveau d’anxiété et trouver des solutions pour alléger ce mal-être. Cependant, si votre chat court se réfugier sous le lit, mais qu’une fois caché, il se détend et s’habitue après quelques minutes à la présence de vos invités, ce n’est pas bien grave. Vous n’avez qu’à fermer la porte de la pièce où il s’est réfugié et à y mettre sa nourriture, son eau et une litière.

Dans un cas comme dans l’autre, sachez qu’il existe des exercices de désensibilisation aux inconnus. Il suffit de changer la signification qu’ont vos visiteurs pour votre chat. S’il a peur, c’est qu’il associe la présence d’étrangers à quelque chose de désagréable. L’origine de cette association peut être différente pour chaque chat, mais elle importe peu, car la technique pour la modifier fonctionne pour tous les chats. En fait, il s’agit d’une combinaison de deux techniques : la désensibilisation et le contre-conditionnement.

Bien souvent, le chat commence à avoir peur avant même que la visite arrive parce qu’il a appris à reconnaître les signes annonciateurs d’un visiteur. Il peut s’agir de la sonnette de la maison qui déclenche automatiquement la fuite du chat vers son abri. Votre chat reconnaît peut-être aussi la nappe des grandes occasions que vous venez de mettre sur la table. Vous pouvez, dans ce genre de cas, désensibiliser votre chat à l’élément déclencheur. Mais avant toute chose, il faut faire un travail de désensibilisation et de contre-conditionnement aux inconnus. Effectivement, les chats courent généralement se réfugier uniquement au moment où les visiteurs arrivent.

Première étape : désensibiliser mon chat à l’arrivée de visiteurs

Dès l’arrivée de vos invités, vous devez commencer les exercices de désensibilisation. Présentez des gâteries ou de la nourriture à votre chat quand la visite entre dans la maison. Faites l’exercice à une distance où votre chat se sentira suffisamment à l’aise pour manger. Si c’est sous le lit de la pièce où il court habituellement se réfugier, exercez-le dans cette pièce. Fermez la porte comme vous aviez l’habitude de le faire et ouvrez-la graduellement. Puis rapprochez de plus en plus la nourriture de la visite.

Deuxième étape : contre-conditionnement aux visiteurs

Quand votre chat aura réussi à rester près des invités, demandez-leur (à l’avance) d’ignorer votre chat et de faire comme s’il n’existait pas. La situation sera moins intimidante pour votre chat si on l’ignore. 

Quand vous verrez que votre chat est à l’aise près de vos invités, demandez-leur de lui donner des gâteries ou de jouer avec lui à tour de rôle. Votre chat devrait comprendre rapidement que l’arrivée de visiteur n’est pas un évènement effrayant, mais bien un évènement payant. Sa peur devrait vite disparaître.

L’important dans ces techniques, c’est de respecter le rythme de votre chat et d’être patient. Il ne faut surtout pas le forcer à rester avec les gens ou l’empêcher d’aller se cacher s’il en ressent le besoin. Les chats ont habituellement besoin de temps pour s’adapter, mais une fois qu’ils ont assimilé un principe, le progrès se fait rapidement.

Et si mon chat a d’autres peurs?

Si certains éléments, comme la sonnette ou la nappe des grandes occasions, suscitent toujours de la crainte chez votre chat, utilisez les mêmes techniques pour réduire son stress à l’égard de ces déclencheurs. Combinez les méthodes de désensibilisation et de contre-conditionnement en présentant à votre chat sa gâterie ou sa nourriture préférée en présence de l’élément en question. S’il cesse ou refuse de manger, c’est qu’il a trop peur. Vous devrez donc éloigner votre chat ou réduire l’intensité du déclencheur jusqu’à ce que votre chat accepte de manger. Faites des séances de cinq minutes quelques fois par jour et, très graduellement, diminuez la distance ou augmentez l’intensité. L’important, c’est que votre chat arrive à manger. Poursuivez la technique jusqu’à ce que l’élément déclencheur ne fasse plus peur à votre chat.

17-12-2019